Actualité


Ou recherchez par mot clé :

UIMM pôle formation Isère

Toute notre actualité

Une ancienne apprentie, lauréate des Trophées Femmes de l'économie

Florence Robin, diplômée du Pôle formation Isère - lauréate des Trophées Femmes de l’économie #Fiersdenosanciensapprentis

L’histoire d’une femme engagée qui s’affirme dans l’industrie 

Originaire de Grenoble, Florence a réalisé un BTS Conception de produits industriels (CPI) de 2007 à 2009 en alternance dans l’entreprise Trixell. Elle a ensuite poursuivi ses études en école d’ingénieur, le CNAM en Génie Industriel option Mécanique au Pôle Formation du CFAI 84. Après un séjour de neuf mois en Nouvelle-Zélande pour améliorer son anglais, elle a atterri à Toulouse.

Passionnée d’aéronautique depuis son plus jeune âge, Florence se voyait décrocher un CDI dans ce secteur. Elle a d’abord enchainé les missions de prestations dans un secteur en crise avec peu de travail. Quand d’autres auraient pu être découragés, Florence en a fait sa force et a décidé de se lancer dans l’entreprenariat.

C’est en 2016, qu’elle et ses deux partenaires fondent LIMATECH, une entreprise de conception de batteries au Lithium pour la défense, l’aérospatiale et l’aéronautique. L’entreprise est implantée sur Toulouse et Grenoble où elle a pu bénéficier du savoir-faire du CEA de Grenoble pour son développement. Aujourd’hui la structure compte 15 collaborateurs.

La jeune femme a décroché ce 03 décembre 2019 lors de la finale nationale des Femmes de l’économie, le Trophée national « Chef d’entreprise prometteuse ». Depuis 2010, les Trophées des « Femmes de l’économie » récompensent et mettent en lumière des femmes au parcours professionnel exemplaire, qui contribuent activement au développement économique de leur territoire. Les 62 lauréates de chaque région se sont retrouvées lors de cette soirée pour la remise des prix.  « J’ai voulu me présenter à ce trophée pour faire connaitre l’entreprise et mettre en lumière notre activité. Nous avons été relayé dans la presse, cela a permis de montrer que les petites entreprises peuvent se positionner sur des domaines tels que l’aéronautique. »

Les Femmes dans l’industrie

« Malgré des conseillers d’orientation qui me voyaient intégrer un secteur tertiaire, j’ai su très tôt que je souhaitais me tourner vers la technique. J’ai grandi dans un environnement industriel avec une famille de chercheurs au CEA. Pour moi il a toujours été important de comprendre ce qui m’entourait.
Je n’ai pas écouté ce qu’on a pu me dire et j’ai choisi ma voie. Les femmes sont trop peu orientées vers les métiers industriels. Ça n’a pas été évident, lorsque vous êtes une des seules filles du BTS à l’école d’ingénieur et même encore aujourd’hui dans mon travail. Le trophée présente des femmes qui sont majoritairement dans des secteurs où on les attend. Et j’aimerai casser ces clichés. Pour moi, les femmes ont leur place dans l’industrie où il y a beaucoup de débouchés. Je me bats pour ce que j’aime, j’ai su écouter mes aspirations et suivre ma voie. C’est un message que je transmets à toutes les jeunes filles. J’interviens dans les collèges et lycées pour transmettre une autre image de l’industrie et donner aux plus jeunes l’envie d’y travailler. Je suis fière de mon parcours »